La ville de Guadalajara

Lors de mon séjour, j’ai eu la chance de pouvoir voyager et visiter la ville de Guadalajara. Nous vivions dans une belle maison ancienne aux couleurs jaunes et bleus du centre-ville de Guadalajara. Nous profitons d’un patio qui nous emmène de la fraicheur lors des journées les plus chaudes.

Guadalajara est une ville située dans l’ouest du Mexique. Elle tient sa réputation de la tequila et de la musique mariachi, toutes deux originaires de l’État de Jalisco, dont Guadalajara est la capitale. Le centre historique de la ville est parsemé de places et monuments datant de l’époque coloniale, comme le Teatro Degollado, de style néo-classique, et une cathédrale. Le Palacio de Gobierno abrite de célèbres peintures murales signées de l’artiste José Clemente Orozco. La population est de 1,495 million (2010). 

Le plus impressionnant reste le prix de la vie, très faible en comparaison à la France. Il faut compter environ 100 pesos pour manger dans un bon restaurant (4€50) et jusqu’à moins de 1 euro pour un bon cocktail en revenant des cours.

Église de la place centrale de Tlaquepaque (quartier et marché très connu de Guadalajara)

Les points positifs d’une telle ville résident dans le fait qu’on y trouve réellement tout et qu’il y a énormément de chose à faire et visiter. Cependant j’y ai trouvé des inconvénients, notamment sur la qualité de vie, car il s’agit d’une ville extrêmement contaminée et plutôt sale sur l’espace public avec des sacs plastiques partout dans les rues. 

Les distances aussi peuvent être perçues comme un réel problème. Avec du recul, je peux dire que nous sommes habitués à des distances assez courtes en France. Ici, c’est tout le contraire, la ville est gigantesque et faire quelque chose à pieds reste assez difficile par les distances. Beaucoup de mexicains voyagent via des lignes de bus sur le territoire mexicain (parfois plus de 15h) mais également par avion, bien plus rapide. Finalement, on peut quand même voir le coté de positif de la vie de quartier qui est beaucoup plus présente avec des marchés et des commerces différents dans chaque coin de la ville. 

La question reste souvent celle de la sécurité. Le Mexique reste un pays parfois dangereux il faut savoir rester raisonnable et adopter des réactions appropriées. Malgré le fait que les groupes narcos « règlent leur compte entre eux », le pire reste pour les mexicains, en effet nous avons appris qu’il existait un trafic important d’enfants et d’organes. 

Rue dans le quartier de Chapultepec (quartier de notre maison)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close